PLUS d'essences seront ajouté sous peu.

 

Sunuke : Cet arbre n’existe pas en tant que tel, il s’agit d’une appellation utilisée par les artisans du Kyushu pour parler d’un arbre « Isu no ki » ( voir plus bas)  ayant plus de 300 ans d’âge. En effet, « su-nuke » signifie littéralement « sans cœur », car arrivé à un certain âge le cœur du tronc se creuse, le bois restant aux alentours se densifie et prend une couleur marron foncé.  Le Sunuke est un bois relativement dur qui ne supporte pas très bien les chocs, son odeur spécifique est particulièrement agréable, son apparence en fait un bois magnifique et son poids le rend particulièrement adapté à la fabrication de bokkens lourds. C’est par ailleurs un choix idéal pour la fabrication de support (katanakake) haut de gamme. Le sunuke est une essence de bois travaillé exclusivement dans la région de Kyushu.

Isu no ki (distylium racemosum) : signifie littéralement « bois de chaise » et tient son nom au fait qu’il est depuis très longtemps utilisé dans la fabrication de chaises de grande qualité. Ce bois est aussi traditionnellement utilisé dans la fabrication de talismans car la légende lui accorde le pouvoir de lier les choses et les gens (musubi). Il s’agit d’un bois légèrement moins dur que le chêne blanc résistant bien aux chocs, plus beau, d’une couleur brune, plus doux et donc plus agréable au touché.

Biwa (Neflier du Japon) : Le Biwa est un arbre relativement mince où sur une même portion on ne peut faire qu’un, deux voire trois bokkens lorsqu’on a de la chance. A cela il faut ajouter la forte diminution de Biwa ces 30 dernières années ainsi que la mise en place de quotas draconiens. De fait, il faut compter environ 900~1000€ pour un bokken en Biwa, le prix ayant été multiplié par 4/5 depuis les années 70. Le « vrai » Biwa se trouve sous l’appelation « Hon Biwa », puisque l’on trouve maintenant du Tsubaki (camelia) vendu sous le nom de « Biwa ». Le Biwa est doux et solide, c’est un bois très beau et résistant aux impacts. Les bokken en Biwa sont ce que l’on peut trouver de mieux pour la pratique.

Tsubaki (Camélia) : Le bois de camélia est extrêmement proche du Biwa. En réalité, comme nous le verrons par la suite, le Biwa est soumis à des quotas de coupe drastiques et il est devenu extrêmement rare et cher. Le tsubaki remplace parfaitement le biwa car il donne des armes d’une couleur quasi identique au Biwa pour des propriétés qui sont très proches en terme de poids et de résistance pour un prix beaucoup moins élevé. M. Nidome nous confiait avoir lui-même beaucoup de mal à distinguer le Tsubaki du Biwa une fois l’arme terminée. (Le tsubaki est parfois vendu sous l’appelation « Biwa », y compris au Japon. Le biwa étant nommé maintenant « Hon Biwa » = vrai biwa).